stock vector brainstorming and teamwork concept with a broup of busdinessman having a meeting around a round 220838695

Pourquoi choisir d’ouvrir son commerce en franchise plutôt qu’en indépendant ?

Accueil > Journal de bord > Réseaux et Franchises > Pourquoi choisir d’ouvrir son commerce en franchise plutôt qu’en indépendant ?

Selon un sondage mené par OpinionWay pour le Salon des Entrepreneurs de 2020, près d’un français sur trois envisage d’entreprendre ou de reprendre une entreprise. Par ailleurs, sur les 551 000 sociétés crées en 2014, certains entrepreneurs optent pour des sociétés unipersonnelles et d’autre se lancent en autoentreprise. Parmi la masse de ces nouveaux entrepreneurs une partie décide d’être totalement indépendant, l’autre se rapproche d’un réseau de franchise. Quels sont donc les avantages de se lancer en franchise plutôt qu’en indépendant ?

Tout d’abord, la franchise est un système de commerce basé sur la collaboration entre des entreprises indépendantes, ce qui implique un franchiseur, tête de réseau et des franchisés, qui suivent les principes du savoir-faire du franchiseur. Le franchiseur est dépositaire d’un concept qu’il peut transmettre et déléguer à d’autres personnes constituant ainsi un réseau. Le principe du franchisé est toujours le même : adopter un concept et le respecter pour s’assurer de reproduire le succès des précédentes exploitations du concept. Devenir franchisé, c’est donc s’engager à respecter le concept du franchiseur dans son propre intérêt. Au-delà de cette apparente contrainte de cohérence, se lancer en franchise lorsque l’on débute dans l’entreprenariat présente des avantages non négligeables :

La franchise sécurise son lancement en limitant la prise de risque :

D’après une étude de l’Insee le taux de survie des entreprises après 5 ans est seulement de 51,6 % en France. Se lancer, c’est avoir pleinement conscience des réalités et des difficultés de l’entreprise. Avec la franchise, beaucoup d’écueils peuvent être évités car le concept que l’on adopte a déjà fait les preuves de sa stabilité et de son succès. On peut ajouter que le franchiseur d’un réseau a de l’expérience en matière d’entreprenariat. S’il a peut-être commis des erreurs, il les a surmonté et trouver des solutions efficaces qui lui a permis d’assurer son développement, de décliner le concept dans des conditions différentes. En sus du savoir-faire, cette expérience est précieuse et valorise les réseaux les plus anciens.

La franchise permet d’être accompagné :

Faire ses premiers pas dans l’entreprenariat n’est pas toujours aisé, se lancer en franchise c’est bénéficier d’un accompagnement du franchiseur. Se lancer en indépendant implique d’être capable de polyvalence d’activités. Être seul face aux difficultés, surtout à la tête d’une entreprise, représente beaucoup de pression pour une personne peu expérimentée. Une grande solitude peut être ressentie lorsqu’un problème surgit. Si les efforts successifs ne sont pas récompensés, cela peut conduire au découragement et à l’abandon du projet au stade initial ou, après ouverture, au dépôt de bilan. Devenir franchisé a pour avantage de ne pas être seul : le franchiseur sera présent pour guider le franchisé tout au long de son développement mais aussi répondre aux doutes et interrogations. Il bénéficie également de la dynamique du groupe de franchisés.

La franchise permet d’acquérir un savoir-faire :

La franchise peut être une solution à envisager pour les personnes manquant d’expérience ou de compétence dans le domaine spécifique de l’activité recherchée. Outre l’accompagnement dans les démarches, le franchiseur dispense des formations initiales puis continues visant à transmettre au franchisé son savoir-faire, des méthodologies (le fameux Manop), une façon de travailler, vendre, accueillir le client et gérer son affaire. Cette formation est précieuse car elle aide à se lancer et à se développer à tous les stades de vie de son entreprise franchisée.

La franchise, une création d’entreprise accélérée :

Tandis que les démarches de création d’entreprise peuvent durer plusieurs années lorsque l’on est seul, se lancer en franchise est plus rapide. Le franchiseur peut aider le franchisé juridiquement et administrativement à choisir le bon statut, monter un business plan et à effectuer des projections financières pour un bon prévisionnel. L’aide d’un franchiseur est précieuse dans la mesure où celui-ci fait bénéficier au débutant son expérience de terrain. Par ailleurs, se lancer en franchise facilite l’accès au prêt de fond au sein des banques : le risque est considéré comme plus limité par l’organisme de crédit car l’activité s’appuie sur un concept qui a fait ses preuves, moins incertain qu’un entrepreneur qui se lance en solo. La franchise permet de conférer une notoriété et une légitimité immédiate au franchisé, ce qui facilite grandement le démarrage de l’activité de son entreprise car la clientèle connaissant déjà la marque est plus aisée à attirer en magasin franchisé et à convaincre grâce à la confiance en son image de marque.

La franchise, un accompagnement du franchisé indépendant :

La franchise permet d’être indépendant sans être isolé. En effet, la collaboration contractuelle avec le dirigeant du réseau se fait avec l’entreprise du franchisé qui est juridiquement et financièrement indépendante de la tête du réseau. Dans quelques rares cas, il existe des formes de franchise participative où le franchiseur possède des parts, en général au démarrage de l’activité pour les céder ensuite au créateur du magasin.

Le franchiseur accompagne ses franchisés de la création, à l’ouverture du point de vente puis pendant toute la durée du contrat de franchise qui les lie. Le franchisé bénéficie, de fait, d’un accompagnement et d’une formation initiale complète puis régulière. C’est un modèle qui a fait ses preuves depuis 50 ans environ en France, pour démarrer rapidement une activité en s’appuyant sur la notoriété de la marque, sur son savoir-faire tout en gardant son indépendance.  On peut donc être à la fois indépendant et en franchise.

L’enseigne du franchiseur se retrouve sur les points de vente. Le droit d’entrée, les royalties ou redevances, l’apport personnel et l’investissement global varient selon les secteurs d’activités du commerçant, restauration rapide, cuisines, fleurs, coiffure, optique, cash, services à la personne… Créer son entreprise en franchise permet d’être son propre patron dans le cadre d’un commerce organisé sous forme de franchise. Il y a plusieurs systèmes de franchise et le DIP, document d’information précontractuel fourni avant la signature du contrat, encadré par la loi Doubin, permet de mûrir son projet d’entrepreneuriat et de magasin franchisé. Avant d’être candidat, votre CCI et la fédération française de la franchise permet aussi de connaitre l’image de marque du franchiseur