Campagne de recrutement pour Sos Amitié

S.O.S Amitié participe à la 20e Journée Mondiale pour la Prévention du Suicide

Le samedi 10 septembre 2022 aura lieu la 20ème édition de la Journée Mondiale pour la Prévention du Suicide. Créé en 2003, cette journée vise à sensibiliser le grand public sur le suicide en tant que problème de santé et de société majeur et vise à l’informer sur les actions de prévention à sa portée.

Accueil > Journal de bord > Nos communiqués de presse > S.O.S Amitié participe à la 20e Journée Mondiale pour la Prévention du Suicide

Journée Mondiale de la Prévention pour le Suicide : un moyen de mettre en lumière un problème de santé publique majeur en sensibilisant le plus grand nombre

Depuis sa création en 1960, l’association S.O.S Amitié lutte quotidiennement pour prévenir le suicide. Grâce à ses bénévoles, elle tente de répondre aux multiples demandes de soutien afin d’aider les personnes en souffrance. Ainsi, l’association sera présente lors de la Journée Mondiale pour la Prévention du Suicide gare de Lyon à Paris afin d’échanger avec le public et de participer avec d’autres associations, à une prévention partagée.

Télécharger le dossier de presse 

Organisée chaque année le 10 septembre, la Journée Mondiale pour la Prévention du Suicide est l’occasion de s’engager pour aider les personnes en souffrance. Tous les ans, diverses activités sont organisées dans le monde entier. Depuis 2003, de nombreuses associations se réunissent afin de mettre en avant les actions qu’elles proposent pour aider les personnes atteintes de mal-être. Ouverte au public, cette journée permet d’accomplir le devoir de prévention qu’elle s’est fixée.

Selon l’OMS, en 2011 déjà, on estimait qu’1 million de personnes meurent par suicide chaque année, soit un décès toutes les 40 secondes. La crise sanitaire n’a rien arrangé à ces chiffres alarmants. En effet, le confinement et les restrictions sanitaires, obligeant à diminuer les interactions sociales, n’ont fait qu’accentuer les troubles psychiques et les souffrances causées par la solitude. D’après une étude récente , 16 % de la population est concernée par un syndrome anxieux ou dépressif. Depuis la crise, une personne sur cinq nécessitait une aide psychologique et près d’une personne sur dix confie avoir reçu un diagnostic de trouble psychiatrique, psychologique ou addictif. Le suicide est un problème de santé majeur mais évitable. C’est pour cela que les associations comme S.O.S Amitié mettent tout en œuvre pour prévenir le passage à l’acte.

S.O.S Amitié sera présente le vendredi 9 septembre, gare de Lyon pour échanger avec le public

Durant la pandémie, la situation concernant les jeunes, notamment les étudiants, était inquiétante. Confinés dans de petits espaces, souvent en situation de précarité et très préoccupés par leur avenir scolaire, les jeunes avaient alerté les médias sur leur détresse. Depuis, la situation ne s’est pas améliorée. Selon les écoutants de l’association, les jeunes ont de plus en plus besoin d’être écoutés. Pour preuve, la tranche d’âge des 15-24 ans, qui représente 12% des Français (selon l’INSEE au 1er janvier 2022), rassemble 17% des appelants de S.O.S Amitié. Les jeunes parlent beaucoup de suicide. Comme les années précédentes, sur ce sujet ils communiquent beaucoup par écrit : 28% par le chat et 41% par mail contre 28% au téléphone.

S.O.S Amitié se mobilise pour répondre à une demande d’appel en croissance continue

Le vendredi 9 septembre, l’Union Nationale de Prévention au Suicide (UNPS) met en place un village associatif Gare de Lyon (espace RATP et SNCF) de 11h à 17h. 10 associations, dont S.O.S Amitié seront présentes toute la journée afin d’échanger avec le public sur la prévention du suicide.

Depuis 1960, S.O.S Amitié veille à soutenir et à écouter toutes les personnes en souffrance qui n’ont personne à qui s’adresser. L’association regroupe près de 1800 écoutants bénévoles, possédant les compétences et les formations nécessaires afin de répondre toute l’année aux personnes en détresse. Par téléphone, mail ou chat, à toute heure de la journée ou de la nuit, ils essaient de répondre à un maximum d’appels afin d’apaiser les souffrances des appelants. Ainsi, en participant à cette journée, S.O.S Amitié s’engage à sensibiliser le grand public au suicide. Sujet encore tabou dans notre société, il est pourtant impératif de mettre des mots sur ce phénomène afin de soigner les maux des personnes qui en ont le plus besoin.