40 degres sur la banquise agence de communication globale

Comment intégrer un réseau de franchise ?

Devenir franchisé d’un réseau de franchise peut paraître complexe, pourtant les étapes qui mène jusqu’à la signature du contrat de franchise sont claires mais doivent être menées pas à pas, sans brûler les étapes.

Accueil > Journal de bord > Réseaux et Franchises > Comment intégrer un réseau de franchise ?

Parmi les professionnels se lançant dans la franchise se trouvent aussi des cadres qui souhaitent se reconvertir. Pour mener à bien cette reconversion, le mieux est de bien délimiter son projet.

 Se questionner, pour définir son projet

Pour se lancer dans l’ouverture de son point de vente en franchise, il est nécessaire de prédéfinir les contours de son projet professionnel. En effet, pour préparer son projet, le futur franchisé doit s’interroger sur plusieurs points :

  • Pour quel secteur d’activité ai-je le plus d’affinités ?
  • Quel est l’intérêt pour moi d’intégrer un réseau de franchise, suis-je un bon candidat pour un franchiseur ?
  • Dans quelle zone géographique m’implanter ?
  • Quels sont les moyens financiers dont je bénéficie ?
  • Quels soutiens puis-je obtenir ?
  • S’agit-il de créer ou de reprendre une franchise, entreprise ou magasin ?
  • Vais-je mener ce projet seul, ou avec ma ou mon partenaire, ou encore avec un ou une associée ?

Se poser ces premières questions permet de faire un point personnel sur son projet de création et sur ce qui motive à intégrer une franchise tout en se projetant sur des objectifs à court et moyen termes.

Les secteurs d’activités :

Vous pouvez avoir l’embarras du choix puisqu’il existe environ 2000 enseignes franchisées en France, tel que l’annonce la Fédération Française de la Franchise, et qui parfois se développe aussi au Maroc, dans les pays d’Europe, ou à l’international, en master franchise. Les secteurs d’activités sont variés : restauration rapide, sushis, pizzeria, burger, cuisiniste, fitness, boulangerie, interim, services à la personne, trocs et cash, services aux entreprises (Btob), ameublement, habitat… ces secteurs sont développés avec des systèmes éprouvés, rentables, qui sont exploités par des franchises qui marchent.

Vous pouvez découvrir aussi sur le Salon Franchise Expo à Paris ou du Forum Franchise à Lyon de nombreuses enseignes qui se développe en commerce organisé et qui recrutent en franchise.

S’informer et prendre contact avec des professionnels de la franchise

Après une phase de questionnement, la deuxième étape est de partir à la recherche d’informations pour bien choisir sa franchise. Après avoir défini le ou les secteurs d’activité dans lesquels on se projette, on passe par une phase plus active, en contactant des interlocuteurs que l’on juge pertinents à la mise en place de son projet. Il s’agit avant tout de s’informer et de se former auprès de professionnels de la franchise et des possibles franchiseurs. Contacter les interlocuteurs adéquats permet d’affiner son projet, préparer ses choix et recueillir des informations essentielles sur l’entreprenariat et les réseaux.

Comment se conforter sur le choix du lieu d’implantation ?

Une fois que le contact est établi avec un réseau, l’étape suivante consiste à choisir plus concrètement et définitivement le lieu où l’on souhaite s’implanter. Faire le choix de la zone d’implantation, c’est étudier le terrain et donc établir. La grande majorité des franchisés s’installe à l’endroit où ils ont vécu jusqu’à présent ou là où ils ont passé leur enfance. D’autres sont aussi attirés par le sud de la France pour le soleil. Mais, selon le développement et l’ancienneté du réseau, le choix des bons emplacements peut parfois être plus limité. En cela, les plus jeunes réseaux possèdent un atout supplémentaire que des réseaux matures, rassurant par ailleurs pour leur maturité, ne peuvent offrir du fait de leur densité.

Choisir son franchiseur !

C’est la partie la plus délicate. Le choix d’un réseau est avant tout une aventure humaine. Il faut ressentir un affectio societatis suffisant avec son interlocuteur qui va vous accompagner pendant ses mois qui précèdent l’ouverture, puis après l’ouverture, pour la réussite de votre activité.

Bien entendu ce choix est double. Si vous choisissez votre franchiseur, il vous choisit aussi et de nombreuses raisons peuvent lui faire refuser votre candidature. Préparez-vous aux premiers entretiens pour valoriser les atouts de votre profil et votre expérience. Vous pouvez vous faire accompagner d’un coach pour cela. Il vous aidera à voir plus clair dans votre parcours, vos succès et vos échecs, ce qui vous motive et, selon votre profil comportemental, ce qui vous correspond le mieux.

Le tout est de choisir un réseau qui corresponde à ses affinités, ses possibilités et à ses capacités personnelles. Prendre contact avec plusieurs réseaux de son choix offre l’opportunité, en tant que futur entrepreneur, d’être accompagné dans ses arbitrages et de mieux connaître les avantages de chaque réseau. Ces avantages sont multiples et les aspects de rentabilité financière ne doivent pas être les seuls considérés. L’accompagnement, la notoriété de l’enseigne, la dimension humaine, les missions, la vision du franchiseur, son savoir-faire et son savoir être sont à considérer.

Les études de faisabilité :

Une fois les premières approches effectuées et le coup de cœur rencontré avec votre partenaire franchiseur, il sera temps de passer à de nombreuses études pour vous assurer de la viabilité et de la rentabilité de votre entreprise. Votre franchiseur vous accompagnera à des niveaux plus ou moins important dans ces démarches. Vous avez tout intérêt à posséder aussi vos propres conseils et de suivre votre raison et vos intuitions.

  • Une étude de potentialité ou étude local de marché, qui permet de vérifier la cohérence d’un projet en quantifiant le marché ciblé et en analysant les flux de consommation par rapport à un lieu d’implantation et l’état de a concurrence locale. Il existe pour les réaliser des entreprises spécialisées et des sites Internet dédiés.
  • Un business plan, qui permet de décrire la stratégie financière et commerciale choisie pour mener à bien un projet entrepreneurial. Là encore, faire appel à votre expert-comptable ou à un conseil sera pertinent.
  • Un plan de financement, qui permet d’établir avec précision les besoins financiers du projet et les ressources apportées à l’initiative du projet. Faire appel à la love money, c’est-à-dire celui de l’entourage proche peut compléter celui des établissements financiers.

 Adhérer à un réseau

Le réseau avec lequel on souhaite lancer son projet a été choisi ? Le choix de la zone d’implantation a été murement réfléchi et approfondi par une étude locale de marché ? Désormais, il est temps de concrétiser votre engagement qui a été préalablement fait par la signature du DIP (Document d’Information Précontractuelle). En effet, un franchiseur a besoin aussi d’avoir la mafestation de votre niveau d’engagement avant de pouvoir vous consacrer du temps à vous accompagner dans votre démarche. Devenir franchisé, c’est intégrer un groupement de plusieurs -voire une multitude- d’entrepreneurs, géré par un franchiseur. C’est bénéficier d’une dynamique, d’une formation, d’un accompagnement, d’une vision, d’une marque, d’une cohérence, d’une vision…

N’oubliez pas aussi que rejoindre un réseau signifie aussi adhérer à des valeurs, des règles, des normes qui y sont relatifs. L’adhésion au réseau est scellée par un contrat. Il existe plusieurs types de contrat : franchise, groupement, commission-affiliation, licence de marque, partenariats etc.

Enfin, le projet se finalise par l’ouverture d’un point de vente physique. Il est même maintenant souvent phygital, lorsqu’il associe les bonnes pratiques du marketing digital pour assurer le flux de clientèle au sein du magasin comme du site Internet de l’enseigne.

De nombreux réseaux proposent aussi des activités professionnelles qui s’effectuent de façon itinérante ou depuis son domicile, sans besoin d’un espace de vente.